Ma condamnation des actes odieux commis envers le Centre LGBT Vendée

Ma condamnation des actes odieux commis envers le Centre LGBT Vendée

Ma condamnation des actes odieux commis envers le Centre LGBT Vendée

Date : Tags : Vendee, Medias, Mai2019

L’homophobie n’est pas une opinion, c’est un délit.


« Un groupe d'une vingtaine de jeunes extrémistes de la Manif pour Tous, a traversé violemment notre
village en scandant homo-folie ça suffit, en arrachant drapeaux et ballons et en renversant des grilles
d'exposition. Lors de ce passage, ils ont également bousculé des membres des associations
partenaires », a écrit le centre LGBT de Vendée sur sa page Facebook, en annonçant son intention de
porter plainte.


Après les dégradations et les agressions commises samedi, le parquet de La Roche-sur-Yon a « ouvert
une enquête pour en déterminer la nature juridique puis en identifier le ou les auteurs et décider de
la réponse judiciaire la plus adaptée ».


Sur le fond, nous citoyens français attachés non pas à la notion de liberté mais à l’exercice de la liberté,
sommes épouvantés au constat d’échec de l’éducation de ces militants dogmatiques.
Loin de s’inscrire dans un processus de débat fondé sur des échanges d’arguments et reposant sur la
reconnaissance de l’autre, ils se regroupent en meute pour déverser leur haine de la différence, leur
agressivité.


Puisque leur éducation familiale au respect d’autrui a échoué; puisque leur éducation religieuse a
échoué à leur faire considérer autrui comme un pair malgré les différences, et ceci au mépris des
grands principes affichés; puisque l’Éducation Nationale a échoué à leur faire considérer le principe
élémentaire d’humanité énoncé de façon lumineuse par Antoine de Saint-Exupéry : « Si tu diffères de
moi mon frère, loin de me léser tu m’enrichis » alors il ne reste à la société que la pédagogie répressive,
la pédagogie de la justice.


Je me réjouis que le procureur de la République ait ouvert une enquête.
Rien ne peut justifier ou même expliquer ces actes odieux. Rien.


Outre le déni d’existence infligé aux intéressés, ils sont une flétrissure infligée aux valeurs de la
République : Liberté, Égalité, Fraternité. Ils méritent une sanction exemplaire…

Assemblée Nationale

Permanence parlementaire

Contact

Assemblée Nationale
126. Rue de l'Université
95355 Paris 07 SP
01 40 63 32 09
Permanence parlementaire
Résidence les Oyats
66 Quai de la République
85800 Saint-Gilles-Croix-de-Vie
06 73 35 00 82
02 28 10 40 35





Votre message a bien été envoyé