Lancement du premier Comité d'Orientation du Réseau National des Observatoires

Lancement du premier Comité d'Orientation du Réseau National des Observatoires

Lancement du premier Comité d'Orientation du Réseau National des Observatoires

Date : Tags : Recul du Trait de Côte, Littoral

Le premier comité d’orientation du réseau national des observatoires du trait de côte s’est tenu le 21 mars dernier.

J’ai eu l’honneur de présider la première réunion, en présence de nombreux acteurs : scientifiques, universitaires, élus locaux, organismes et établissements publics spécialisés.

Il s’agit de la concrétisation d’un important travail qui doit permettre :

  • De produire et partager des données fiables et homogènes en développant des protocoles d’acquisition et des règles de partage concertés ;
  • De mutualiser des compétences et des moyens au profit d’actions communes et aider des observatoires locaux à voir le jour ou à se renforcer ;
  • De transmettre les connaissances à la société civile, aux élus, aux citoyens, aux acteurs économiques et sociaux.

Cela correspond à une forte attente des élus dans les territoires.

La prise de décision publique a besoin de s’appuyer sur des données objectives, et ce d’autant plus quand elles concernent des phénomènes complexes tels que l’évolution du littoral, qui impacte les biens et les activités humaines.

Cela nécessite de s’appuyer tant sur les sciences dites « dures », qui décrivent la réalité des phénomènes physiques, que sur les sciences humaines et sociales, qui permettent d’appréhender également toute la complexité de nos territoires.

Il est en effet primordial de mettre en œuvre un bon « chaînage de l’information », depuis la production de données et de connaissances jusqu’à la diffusion au citoyen.

Mettre en place une communication adaptée, en favorisant une transmission plus fluide et plus efficace pour la conscience de nos concitoyens, est également l’un des objectifs de ce Réseau National des Observatoires du Trait de Côte.

Je me félicite donc de sa création.

Cet outil va fournir une aide à la décision indispensable et il vient compléter les travaux mis en place par le Comité National de suivi et de gestion intégrée que je préside, autour des ateliers participatifs « Dynamique(s) Littorales ».

Il est essentiel d’anticiper le phénomène d’érosion côtière, de manière à ce que nous puissions continuer à vivre sur les territoires littoraux dans les meilleures conditions.

Assemblée Nationale

Permanence parlementaire

Contact

Assemblée Nationale
126. Rue de l'Université
95355 Paris 07 SP
01 40 63 32 09
Permanence parlementaire
Résidence les Oyats
66 Quai de la République
85800 Saint-Gilles-Croix-de-Vie
06 73 35 00 82
02 28 10 40 35





Votre message a bien été envoyé